La puissance et la beauté des chutes d’Iguazu

La puissance et la beauté des chutes d’Iguazu

C’est les yeux tournés vers Iguazu que nous mettons cap au nord, direction l’Argentine et ses fabuleuses chutes qui se situe à plus de 3000 km de là.La région de Pucon, au Chili, et son splendide et féroce volcan Villarica nous permet de faire une petite halte. La ville de Pucon est excessivement touristique, de grosses cylindrées vrombissantes et rutilantes défilent, nous plongeant dans un univers oublié, celui de l’argent et du bronzage top modèle…

Quel contraste avec l’extrême sud du Chili !

Nous partons mettre à l’abri nos enfants qui comptent les chevaux des scooters de mer, et disons le chevaucheraient bien les engins.

Quant à nous, nous préférons le parc Villarica , son lac où les enfants se baignent et une jolie randonnée dans la forêt qui nous offre une superbe vue sur le volcan Villarica.

Il nous faut maintenant rouler…

Frédéric a établi le programme : école de 8h à 12H, puis 500 km par jour pendant 6 jours, chouette!

Nous quittons le Chili et sommes désormais en Argentine.

Malgré la » platitude » de la pampa, nos haltes pour dormir dans les villages sont toujours très agréables, la place centrale que nous connaissons depuis le Mexique est toujours un lieu de vie et de rencontres, et comme toujours en Argentine, les gens se montrent bienveillants avec nous. Les enfants viennent faire notre connaissance, on nous prend en photo, nous devenons l’attraction du village.

Les paysages du nord de l’Argentine sont très différents, la terre rouge contraste avec les arbres verdoyants, la chaleur et l’humidité nous rappellent que nous sommes non loin des tropiques.

C’est dans cet univers de jungle que nous découvrons les chutes d’Iguazu, elles sont si parfaites que nous avons l’impression qu’elles sortent de l’imagination des plus grands cinéastes.

A moitié sur le Brésil et l’Argentine, en forme de fer à cheval en partie et s’étendant sur 2 km, elles dégringolent majestueusement laissant les gouttelettes d’eau s’évaporer formant une brume salvatrice pour nos peaux.

Les sympathiques coatis côtoient les moins sympathiques iguanes qui tenteront de nous voler notre pitance de leur appétit féroce. Une fois de plus, Frédéric saura chasser les bestioles, arborant son costume d’homme sauvage, elles déguerpiront sous mon œil soulagé.

Une petite traversée en bateau nous permet de rejoindre la petite île entourée par les chutes, nous rapprochant de la masse rugissante. Quant au tour de zodiac à des prix démesurés permettant d’aller sous les chutes et d’y prendre la douche sous des tonnerres d’applaudissements, nous préférons contempler la noblesse de la nature plutôt que de la défier…Nous sommes des contemplateurs et ça nous va bien ! Nous assistons ici aussi à la déviance du tourisme de masse, consommer la nature…

Nous ne résistons pas à la tentation, à défaut d’y passer 3 mois, d’aller au Brésil pour 2 journées.

Il est évidemment impossible de tirer des conclusions sur si peu de temps mais nos premières contacts avec les Brésiliens ont été très chaleureux, nous confirmons le port du string, les prix mesurés, le rythme de la musique endiablé et la douceur toute relative des cocktails tropicaux…

Nous prenons rendez vous avec le Brésil !

Voilà les amis, nous égrenons nos derniers jours de ce long voyage, direction Buenos Aires où le camping car embarquera le 4 février pour sa traversée d’un mois vers les côtes françaises. Quant à nous, nous nous envolerons le 31 janvier pour notre retour en France.

Il n’est pas encore tout à fait l’heure de nous quitter, je compte bien danser le tango avec un bel Argentin et découvrir la capitale…

La production « vers les Amériques et au delà » présentera très prochainement le film : « Bienvenue en Amérique du sud » retraçant nos 8 mois dans cette partie de la planète.

Un dernier article conclura notre épopée, nous vous livrerons quelques réflexions…il sera alors l’heure de se dire au revoir et de vous abonner chez France loisirs !

Print Friendly
Cette entrée a été publiée dans Argentine, Chili. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à La puissance et la beauté des chutes d’Iguazu

  1. CHARLES dit :

    Sommes très heureux de voir que votre voyage se continue dans la joie et la bonne humeur. La fin approche, profitez-en au maximum. Toujours admiratifs de vos commentaires et de vos prises de vue. A bientôt. Grosses bises à tous.

  2. sylvette dit :

    Magnifique le sourire des 2 brésiliens coiffés d’un panama!
    Merci pour tout , les reportages, les photos…
    On vous embrasse
    Sylvette

  3. Pascal dit :

    Génial. Quel magnifique périple! Bon retour sur le vieux continent.

  4. Patrick GARNIER dit :

    Encore merci pour tous ces bons moments passés à me ballader avec vous au travers de ce site, et bon vol car si j’ai bien compris, à l’instant où j’écris ces quelques mots vous devez être en plein ciel ! Sortez les manches longues… Amicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>