La Terre de Feu: un parfum d’aventure

La Terre de Feu, un parfum d’aventure…

Tels les plus grands aventuriers comme Magellan au XVIe siècle ou Darwin 300 ans plus tard, ( modestie quand tu me tiens), nous arrivons sur ce bout de terre séparé du continent par le détroit de Magellan, que se partage le Chili et l’Argentine.

Etonnant d’ailleurs qu’un si petit territoire soit divisé en 2, ce qui symbolise les luttes entre les 2 pays pour le partage de toutes les terres au sud du continent. Ce qui veut dire plus concrètement pour nous, un passage de frontière avec les formalités habituelles et suppression des denrées, chouette !

Balayée par les vents, cette terre rude est un concentré de la Patagonie, quelques estancias élèvent des moutons à la laine impressionnante, vaches et veaux broutent l’herbe grasse de ces immensités vierges.

Malgré les caprices du temps, ici, dans la même journée, les 4 saisons se côtoient, nous tombons sous le charme de cette île mythique.

Il faut dire qu’elle titille notre imagination avec sa ville la plus au sud de la planète et la plus proche de l’Antarctique : Ushuaïa.

Il y règne une atmosphère particulière, surplombant la baie, elle abrite beaucoup de voyageurs de toutes sortes, à sac à dos, en vélo, en camping car ou en bateau, nous nous retrouvons ici dans ce bout du monde que nous avions tous rêvé.

Certains d’entre eux préparent leur expédition pour le pôle sud et éveillent nos enfants à des destinations incroyables et désormais possibles… l’Antarctique n’est qu’à 1000 km, mais en bateau ! Vous connaissez désormais mon avis sur le sujet !!!

Cohabitent également sur ce territoire quelques espèces animales.

Les lumières sont ici merveilleuses et rajoutent un côté quasi mystérieux.

Les Andes enneigées semblent s’évanouir et disparaître dans les eaux froides du canal de Beagle.

Elle se prête si bien à un retour aux sources que c’est avec une facilité déconcertante que Bruno et Frédéric renouent avec des pratiques ancestrales : trouver et couper du bois pour faire cuire le gibier, tandis que nous Femmes, nous sirotons un petit verre sous la voûte étoilée. L’émancipation des femmes ne nous fera plus revenir en arrière où il aurait été de bon ton de servir nos époux !!!

La chaleur du feu a une symbolique particulière ici ,et nous rappelle que les indiens avant l’arrivée des colons, devaient entretenir le feu pour faire face à la rigueur du climat, d’où le nom de l’île : Terre de Feu !

Thaïs, quant à lui, pêche sous le regard admiratif de ses frères…Après avoir fait une petite trempette accidentelle dans les eaux fraîches de la rivière, il reviendra bredouille…Mais chuuuut……..

Dame nature joue le grand jeu, ici, non loin d’Ushuaïa, nous nous retrouvons seuls au monde avec nos amis voyageurs Bruno, Typhaine, Maelys, Sixtine, Charles, Antoinette ainsi que Jérémie, et longeons le canal de Beagle émus par tant de beauté, moment magique .

Chargé d’histoire, le canal est l’unique refuge pour les navigateurs face aux tempêtes des cinquantièmes hurlants. Il est surréaliste pour nous de longer ce rivage avec le camping car et de pouvoir y bivouaquer librement.

C’est donc avec regret que nous quittons ce bout du monde, mais aussi avec une certaine nostalgie car il signe la dernière partie de notre voyage.

Désormais, nous reprenons la route vers le nord, côté Andin…mais la route nous promet encore de belles découvertes, et ces promesses, elle va les tenir.

Nous donnons rendez vous à nos amis à Torres del Paine pour fêter Noël ensemble, mais ceci est une autre histoire….A très bientôt!

Print Friendly
Cette entrée a été publiée dans Argentine, Chili, parcours. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La Terre de Feu: un parfum d’aventure

  1. CHARLES dit :

    Votre récit est très éloquent, et nous fait ressentir les émotions que vous avez vécues dans cette région unique entourée de mystères. Nous éprouvons beaucoup de joie devant vos sourires qui nous font commencer l’année comme elle s’est terminée : dans la sérénité. Bonne continuation et bisous à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>