Projet

Ce qui résumerait le mieux notre projet, c’est sans en aucun doute : être ensemble, et prendre le temps de vivre ! Nous pratiquons le camping car depuis 3 ans et rapidement le gout du voyage, de la découverte et  l’envie de prolonger des vacances est apparue, nous étions tous les deux a un tournant de nos vies professionnelles et surtout sans doute à un  tournant de nos vies tout court !!! Ca s’appelle pour certains la crise de la quarantaine (vous noterez que je n’ai pas encore 40 ans, mais j’ai toujours été en avance pour ces choses là !!), et bien pour nous, elle s’est traduite avec l’envie de quitter notre routine !  Garder l’essentiel, voilà l’idée ! Et nous regarder vivre,  prendre le temps de s’émouvoir, de s’interroger, d’observer, de comprendre ou pas comprendre, de s’éveiller au monde et de grandir peut être ?

Une fois ces constats posés, il faut encore déterminer

  • comment partir : en avion, en stop, en vélo, avec seulement des sacs à dos, en voiture ?
  • Et où ?
  • Et quand ?
  • Et pendant combien de temps ?

Après de multiples péripéties et voltes faces, nous avons finalement décidé :

  • de partir en camping-car
  • pour faire le tour des Amériques du sud – centrale – du nord
  • pendant 18 mois
  • de l’été 2011 à l’hivers 2012

Les raisons de ces choix sont les suivantes :

  • le camping-car permet de conserver un repère « stable » pour les enfants, sécurisant, propice au rituel du travail scolaire et au cocooning qui pourrait être bienfaiteur de temps en temps face à toutes les nouveautés qui vont s’offrir à nous,
  • il permet aussi de sortir des sentier battus des hôtels ou hébergements institutionnels ; on peut « bivouaquer » au sein d’un petit village perdu au milieu des habitants,
  • il permet de transporter pas mal de chose du quotidien et même du surplus (les VTT, les cerf-volants, le bateau pneumatique, etc …),
  • il nous permet d’être libres de nos mouvements, d’improviser en fonction de nos envies, dans certaines limites bien sûr principalement dans les grandes villes où une certaine prudence pourra s’imposer (insécurité !) en bivouaquant dans des lieux sécurisés (parking de grands hôtels, chez l’habitant, stations services gardés, postes de police, etc …),
  • un tour du monde (notre rêve initial) nécessite au moins 2 ans pour le faire sereinement sans courir … mais 2 ans c’était trop sur le plan financier … et aussi pour les enfants ; 1 an c’est trop court pour aller loin et ne pas se presser ; d’où 18 mois,
  • les Amériques parce que ce continent regroupe beaucoup des pays prioritaires de notre liste de tour du monde, moyennant une seule traversée maritime « intermédiaire » (Pérou-Panama) coûteuse en temps et en argent (les deux autres traversées ne consomment pas de temps car on peut faire embarquer le camping-car avant de partir et au retour on peut aller le récupérer après le vrai retour en France (3 semaines à l’aller et 1 au retour, çà fait 4 semaines de gagnées),
  • la « fenêtre de tir » est compliquée : meilleure compatibilité possible avec les activités professionnelles, âge de notre aîné, âge de notre petit dernier, classes respectives

Une autre évidence nous est apparue : garder contact avec nos amis, la famille, les copains des enfants, les classes. La création d’un site internet est rapidement devenu pour nous un outil incontournable.

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>